Délégationdes Vosges

L’action d’une équipe locale (Nomexy)

Témoignage de Marie-Odile Guyet : bénévole à la délégation d’Épinal - CCAS de Nomexy

L’action de notre équipe locale du Secours Catholique couvre neuf communes, dont deux de plus de 2 000 habitants dans lesquelles deux membres de l’équipe font partie des centres communaux d’action sociale (CCAS).

Les personnes en situation de pauvreté rencontrées sont très souvent envoyées par le réseau des assistantes sociales. Ainsi nous accueillons les personnes en difficulté dans nos permanences, analysons avec elles leur situation, réclamons les documents nécessaires à la constitution du dossier administratif et dialoguons sur ce qu’il nous est possible de faire.

Si la situation est critique, nous faisons l’effort d’un dépannage dans l’urgence et incitons la personne accueillie à s’adresser également au CCAS de la commune.

Ainsi, en réunion de CCAS, la situation à étudier est partiellement connue et la discussion sur les aides à apporter en est facilitée. Le fait d’avoir déjà reçu la personne en difficulté à la permanence du Secours Catholique complète nos informations et facilite la discussion [...].

Dernièrement, l’une des deux communes a voté un budget complémentaire affecté au CCAS pour l’aide aux personnes en difficulté afin de régler (partiellement ou en totalité) les factures impayées d’eau, d’électricité et de gaz, ce qui accélère la procédure de dépannage et allège le budget « secours » du Secours Catholique dans ces domaines.

Cette décision a fait l’objet d’une communication à notre équipe locale, qui précise désormais à la personne accueillie que la commune s’est dotée d’aides nouvelles pour intervenir rapidement.

Au niveau des incendies ou des inondations, le Secours Catholique et les CCAS travaillent en partenariat. Ces derniers mettent à disposition des appartements et prêtent des véhicules avec chauffeur pour faciliter la tâche des membres de l’équipe locale : livraison de mobilier (armoires, lits, tables, chaises), vaisselle, vêtements…

Il est des cas très critiques où le demandeur, compte tenu du niveau des impayés, se voit aidé par le CCAS d’une part et par le Secours Catholique d’autre part, sachant que dans notre ligne de conduite, [...] une part, aussi modeste soit-elle, de la dépense doit être laissée à la charge de la personne.

Il va de soi que la règle de base est la confidentialité des dossiers et que les personnes bénévoles sont astreintes au secret en la matière.

C’est le deuxième mandat de CCAS auquel je participe et je puis affirmer que de bonnes relations se sont instaurées avec notre équipe du Secours Catholique.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne